Les grandes nations du football n'ont pas fait une entrée fracassante dans cette Coupe du monde 2018

Début difficile en Coupe du monde pour les favoris

La Coupe du monde de football a enfin débuté et le tournoi propose déjà quelques surprises ! En effet, quelques jours seulement après le coup d'envoi, les plus grosses équipes de la compétition, que l'on voyait déjà prendre la 1ère place de leur groupe respectif sans encombre, n'ont pas réellement confirmé leurs statuts de grandes favorites. Est-ce le signe que les pays attendus au tournant ne sont pas aussi performants que prévu ou que les “petites équipes” ne sont pas si faibles que ça ?

 

L'Espagne et le Portugal offrent un beau spectacle

La rencontre entre l’Espagne et le Portugal dès la deuxième journée de la compétition devait être LE match des phases de poule. Et on peut dire qu’il a tenu toutes ses promesses ! Ce sont 6 buts qui ont été marqués, achevant la rencontre sur un nul avec 3 points de chaque côté. Néanmoins, si l’Espagne fait partie des favoris, le Portugal n’en reste pas moins une équipe solide, en atteste son titre de champion d’Europe 2016. L’homme du match est sans aucun doute Cristiano Ronaldo qui a réalisé un triplé, permettant à son équipe d’accrocher la Roja.

 

La France vainc l'Australie avec difficulté

Bien que l’Équipe de France est sur le papier bien plus forte que l’équipe d’Australie, les Bleus ont eu beaucoup de mal à s’imposer, arrachant une victoire 2-1 dans la douleur. Après une première mi-temps poussive, qui avait pourtant démarré sur les chapeaux de roues, les Français ouvrent le score avec un penalty transformé par Griezmann. Mais les Socceroos reviennent au score grâce à un penalty provoqué par Umtiti qui, on ne sait pour quelle raison, saute bras en l’air et touche le ballon… La France doit sa victoire à Paul Pogba, vivement critiqué ces derniers temps, qui réussit à lober le gardien adverse et offre la victoire à son équipe.

 

L'Argentine ne parvient pas à battre une Islande combative

Au détriment des Argentins, l’Islande a fait le plein de confiance pour leur premier match de cette Coupe. Tout s’est joué durant la première moitié de la rencontre. Le score est ouvert par l’Albiceleste avec un véritable boulet de canon tiré depuis la surface par Agüero à la 19’. Mais les Islandais répondent rapidement en égalisant à la 24’ grâce à un Finnbogason qui traînait dans la surface et récupère malicieusement un ballon qu’il tire au fond des cages. La suite du match est beaucoup moins excitante, les deux équipes peinant à trouver une opportunité probante. La star de l’Argentine, sur qui tout le monde avait les yeux rivés, n’a malheureusement pas su apporter ce que tout le monde attendait de lui, en ratant notamment un penalty…

 

L'Allemagne tombe sous les crampons du Mexique

Malgré elle, l’Allemagne perpétue la drôle de tradition qui consiste au champion du monde en titre de perdre leur premier match. Sûrement donc la plus grosse surprise de ce début de Coupe du monde, la Mannschaft s’est inclinée 1 à 0 face à une équipe du Mexique qui de l’envie à revendre. Les Mexicains comptent eux respecter aussi leur tradition du Mondial qui est de toujours passer le premier tour d’une Coupe du monde, et cette victoire est encourageante. C’est donc Hirving Lozano qui a offert le but décisif à son pays. Monté par le côté gauche, il se fait servir dans la surface puis enchaîne un crochet et un tir contre lequel Neuer est impuissant. L’Allemagne va donc devoir se réveiller et surtout envisager d’affronter le Brésil dès les 16ème !

 

Le Brésil démarre mal sa conquête d'une 6ème étoiles

En parlant du Brésil, l’équipe menée par Neymar n’a également pas montré son plus beau visage face aux caméras du monde entier. Tenu en échec par la Suisse avec un but partout, la Seleçao qui avait pourtant fait de bons matchs préparatoires n’a pas réussi à s’imposer lors de sa première rencontre. Pourtant, ce sont bien eux qui ouvrent le score à la 20’ grâce à une frappe enveloppé de toute beauté de Coutinho qui touche le poteau avant de rentrer faire trembler les filets. La première mi-temps se termine sur ce score, les Brésiliens jouant plutôt tranquillement fasse à des Suisses un peu dépourvus de solutions. Mais 5 minutes après la reprise, ils réussissent à transformer un corner en but grâce à une tête de Zuber qui surprend le Brésil ! Malgré les incessantes attaques de Neymar et ses coéquipiers, la rencontre se termine sur un nul inespéré pour la Nati.


LeCasinoFrancais.com