La France a fait égalité contre les USA

L’Équipe de France accrochée par la Team USA

Après avoir remporté ses deux précédents matchs de préparations depuis l’annonce de la liste des 23 joueurs qui participeront à la Coupe du monde de football 2018 en Russie, la France n’a su décrocher qu’un nul contre les États-Unis. La rencontre, qui s’est donc terminée sur le score de 1 but partout, met en lumière les quelques faiblesses des Bleus mais ne remet pas en cause le potentiel de l’équipe national et sa place parmi les favoris de la compétition. LeCasinoFrançais revient sur ce dernier amical avant le début des hostilités en Russie.

 

Résumé du match France-USA du samedi 9 juin 2018

Une nouvelle fois après la rencontre la semaine passé contre l’Italie, plus de 7 millions de téléspectateurs français avaient allumé leurs écrans de télévision pour observer l’Équipe de France en action. Ils étaient également plus de 58 000 supporters présents dans le stade du Groupama Stadium, un nouveau record pour l’arène lyonnaise.

Pour le dernier match de préparation avant le début du mondial, la composition des Bleus au coup d’envoi était la suivante :

  • Gardien : Lloris
  • Défenseurs : Sidibé, Varane, Umtiti, Mendy
  • Milieux : Matuidi, Kante, Pogba
  • Attaquants : Mbappé, Griezmann, Giroud

Les USA avaient eux choisis d’aligner : Steffen – Moore, Carter-Vickers, Miazga, Parker, Robinson – Adams, Trapp, McKennie – Wood, Green.

Le score a donc été ouvert par la Team USA à la 45e par Julian Green peu avant la fin de la première mi-temps. Sur une erreur de Sidibé, l’Américain réussit à faire trembler les filets français malgré un angle de tir peu évident. Heureusement pour l’Équipe de France, Mbappé égalise à la 78e sur un magnifique centre de Pavard, qui venait tout juste de rentrer sur le terrain(en remplacement de Sidibé).

 

Pogba se réveille, Lloris inquiète

Vivement critiqué après la rencontre face à l’Italie, Paul Pogba a démontré qu’il méritait sa place dans la sélection nationale. Auteur d’une frappe dangereuse dès la 5e minute de jeu, il a continué tout au long du match à déroulé son jeu de milieu relayer agressif et efficace. On ne peut malheureusement pas en dire autant du capitaine de l’EDF Hugo Lloris. Même si sa place dans l’effectif n’est à aucun moment remise en cause, on peine à retrouver le portier tricolore que l’on avait admiré lors de l’Euro 2016. Ne rejetons pas néanmoins toutes les fautes sur Lloris car bon nombre des derniers buts encaissés l’ont été suite à des erreurs de la défense française. Mais le capitaine peine tout de même à se montrer présent pour rattraper les fautes de ses coéquipiers et ce depuis déjà quelques mois.

 

Le début du mondial 2018 se fera contre l’Australie

Si l’on analyse l’ensemble des rencontres, sans se focaliser sur les résultats de la dernière contre les USA, on peut tout de même affirmer que les Bleus ont le potentiel pour aller loin dans la compétition ! Et on espère qu’ils auront à cœur de nous le démontrer dès leur premier match de poule le samedi 16 juin prochain face à l’Australie. Si la défense tricolore bégaye encore quelque peu, l’attaque elle est l’une des plus percutantes et inquiétantes (pour les adversaires !) du tournoi. Espérons également que le sélectionneur Didier Deschamps saura tirer les bonnes conclusions de toute cette phase de préparation et mettra en place des solutions adéquates aux problèmes rencontrés le plus rapidement possible. Allez la France !


LeCasinoFrancais.com