Les attaques DDOS contre les sites de poker en ligne recommencent

Des sites de poker en ligne victime d’attaque DDOS

Contrairement aux salles de poker live où les risques de voir les parties dérangées ou parfois annulées sont minimes, les sites de poker en ligne sont bien plus susceptibles d’être victime d’attaques informatiques. Et si ces pratiques semblaient s’être calmé depuis quelque temps, Partypoker et PokerStars ont récemment fait les frais de nouvelles attaques DDOS qui sont venues fortement perturber les parties et tournois en cours.


bwin € 107 pari gratuit.


PokerStars, Partypoker et ACR sont les nouvelles victimes d'un DDOS

Pour ce qui n’y connaisse rien, une attaque DDOS (Denial of Service attack ou attaque par déni de service en français) est une attaque informatique qui consiste à rendre inutilisable un service en ligne. Pour cela, les attaquants inondent les communications vers les serveurs hébergeant les infrastructures de ces services, surchargeant ces derniers qui ne peuvent plus répondre correctement aux demandes et “crash”.

Ce sont donc plusieurs acteurs du poker en ligne qui ont subi ces attaques durant ces derniers jours. La première victime a été America’s Card Room qui, dès le 5 août, a vu son tournoi à 10 millions de dotations fortement perturbé, et même annulé. Puis les attaques se sont dirigées vers PartyPoker et PokerStars. Le 9 août, c’est Partypoker qui a dû annuler ses tournois, car il était impossible pour les joueurs de se connecter aux tables ou de jouer dans des conditions décentes. Même chose pour PokerStars où ses différents sites à travers le monde ont été touchés. Les deux sites ont promis des remboursements pour dédommager les joueurs ayant été déconnectés, PokerStars allant même jusqu’à baser la hauteur de ses remboursements sur le montant du tapis de chaque joueur lors de la première déconnexion pour contenter la gronde de ses clients.


bwin € 107 pari gratuit.

 


LeCasinoFrancais.com