Le Omaha Poker, une des variantes populaires du poker

Les règles du Omaha

La variante de poker appelée Omaha Poker est sûrement l’une des plus populaires parmi la multitude de façon de jouer à ce jeu de cartes qui existe, tout juste derrière le Texas Hold’em. Mais si le Texas Hold’em est particulièrement apprécié pour sa facilité d’accès, c’est au contraire la complexité de l’Omaha qui attire les joueurs. Car s'il existe peu de différences entre les deux variantes, elles sont suffisamment importantes pour prodiguer à l’Omaha une profondeur de jeu plus importante, sur le long terme du moins. Nous allons parler de l’histoire de cette version du poker et de ses règles.

 

L’histoire de la variante Omaha Poker

La date de création ou les origines du Ohama poker sont inconnus. La thèse la plus probable est que cette variante du poker n’ait pas été créée aux sens stricts du terme, mais serait plutôt apparue au fur et à mesure du temps à la suite d’une déformation du Texas Hold’em. L’Omaha a été introduit dans les cercles de jeu par Rober Turner, joueur de poker professionnel de l’époque, au Nevada dans les années 1980. Le jeu trouve rapidement son public et décolle réellement dès lors que Bill Boyd, lui aussi joueur professionnel de poker et directeur des opérations au Golden Nugget Casino, apprend à y jouer et décide de l’implémenter dans ses salles de jeux. Mais si la version actuelle se joue avec 4 cartes fermées, cela n’a pas toujours été le cas. Comme évoqué précédemment, l’Omaha est une variante qui s’est construite sur plusieurs années et a connu différentes versions. Dans les années 1970 à Detroit, ce poker était assez répandu et se jouait à 5 cartes fermées avec 8 participants autour de la table. Il a été joué avec 4 cartes fermées pour la première fois à Las Vegas et a connu un succès immédiat, ce qui a eu pour effet de sceller définitivement cette façon de jouer comme étant l’officielle. 

 

Les règles du Omaha Poker

  • À la différence du Texas Hold’em, tous les joueurs reçoivent 4 cartes fermées avant le flop.
  • Le donneur possède un jeton pour être reconnu. Le joueur à sa gauche est la petite blind et le suivant la grosse blind (qui sont des mises obligatoires à poser).
  • Un premier tour d’enchère débute avant le tirage du flop.
  • Puis le donneur (ou dealer) dévoile le flop, composé de 3 cartes ouvertes et communes à tous les joueurs.
  • S’en suit un second tour d’enchère.
  • La troisième carte est tirée (que l'on appelle “the Turn”).
  • Le troisième tour d’enchère se fait.
  • Enfin, la 4ème et dernière carte (appelée “River”) est dévoilée.
  • Le dernier tour d’enchère s’effectue. Tous les joueurs encore en jeu doivent alors construire la combinaison la plus forte possible à l’aide de leurs 2 cartes et 3 des cartes présentes sur le tableau. La seconde différence avec le Texas Hold’em se situe ici : il est impératif de constituer une main de 5 cartes comportant ses 2 cartes plus 3, ni plus ni moins, cartes présentes au milieu de la table.
  • Pour terminer, les joueurs révèlent leur main : c’est l’abattage (ou Showdown).

LeCasinoFrancais.com