Match nul entre la France et L'Allemagne en Ligue des Nations

La France et l’Allemagne se neutralisent en Ligue des Nations

Pour son premier match dans la toute nouvelle Ligue des Nations depuis son sacre en Russie, la France a fait match nul contre une équipe d’Allemagne à la recherche d’un renouveau depuis sa terrible débâcle à la Coupe du monde. Et on peut dire que les Bleus ont eu chaud et peuvent être reconnaissant envers l’excellente performance de leur jeune gardien de but Alphonse Areola. Car ce dernier, qui débute avec la sélection nationale, a enchaîné arrêts et parades du bout des doigts salvateur permettant à son équipe de rester dans la partie. Un match en demi-teinte pour les nouveaux champions du monde et, à l’inverse, un résultat encourageant pour la Mannschaft.

 

La Mannschaft répond toujours présent sur le terrain

Équipée de son nouveau maillot brodé de deux étoiles dorées, la sélection française n’a pas réussi à passer la muraille Neuer malgré plusieurs tentatives et actions sérieuses de sa part. C’est d’abord un centre de Kanté pour la tête de Giroud, puis un coup franc direct de Mbappé et encore deux bonnes frappes de Griezmann que le portier allemand repousse, implacable. Malgré ce résultat qui peut être décevant, il est important de ne pas déconsidérer l’équipe Allemande à cause de son “naufrage” lors de la Coupe du monde. Comme l’a déclaré l’entraîneur des Bleus Didier Deschamps avant la rencontre, la Mannschaft reste une équipe très solide. Et elle avait ce soir-là l’envie de redorer son blason auprès de ses supporters et voulait prouver autant à son pays qu’à elle-même que les leçons ont été tirées. Forcé de reconnaître que pour une première sortie internationale depuis la terrible défaite face à la Corée du Sud en phase de poule, l’Allemagne a effectivement montré qu’elle était toujours présente au plus haut niveau du football.

 

Alphonse Areola, l’homme du match qui sauve la France

Si Neuer a sauvé son équipe à plusieurs reprises, on peut en dire autant du gardien français Alphonse Aréola qui effectuait ses débuts sur le terrain avec les Bleus. Car s’il est bel et bien champion, c’était jusqu’à jeudi dernier le seul joueur qui ne comptait aucune sélection ! Et pour une première, on peut dire qu’il a été touché par la grâce. Le match, plutôt léger dans les actions et les percées des deux côtés, s’est un peu accéléré en deuxième période et a vu les Allemands dominer la possession du ballon. Si ces derniers se sont souvent cassés les dents sur la très bonne défense française, ils ont tout de même failli faire trembler les filets à plusieurs reprises dans les 20 dernières minutes de la rencontre. Auteur d’une “clean sheet”, le portier du PSG a repoussé les ballons dangereux, parfois du bout des doigts, et a su garder son calme et ses réflexes lorsque le ballon restait piégé dans sa surface, dans un brouillon de joueurs français et allemands cherchant à dégager au loin ou mitrailler les cages. Mandanda peut se faire du soucis, le jeune homme de 25 ans semble en bonne position pour prendre au moins la place de gardien numéro 2, et peut-être ensuite celle de Lloris dans un avenir plus proche qu’on ne le pensait...


 


LeCasinoFrancais.com